Actus & Agenda

Le CCFD-Terre Solidaire impliqué auprès de la Confédération Paysanne du Gard

Partager sur les réseaux sociaux
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

dialogue

Contributeur : Service diocésain de la communication | Le CCFD-Terre Solidaire impliqué auprès de la Confédération Paysanne du Gard

Dimanche 6 octobre, à Saint-Geniès de Malgloirès, le CCFD-Terre Solidaire tient un stand à la fête de la confédération paysanne du Gard.

Pourquoi le CCFD – TS, organisation confessionnelle caritative internationale, est-il allé se méler à une manifestation organisée par un syndicat voué à la défense des intérêts catégoriels d’agriculteurs français ? A-priori, le lien n’est pas évident et il faut donc donner quelques explications.

Pour bien comprendre, il faut revenir aux orientations les plus fondamentales de l’action du CCFD – TS. Il est en effet bien clair qu’il serait vain de lutter contre la faim sans lutter aussi contre les causes structurelles de la faim. L’évêque brésilien Dom Helder Camara ne disait pas autre chose lorsqu’il nous interpellait en 1993 : « Pour que changent les choses chez nous, disait-il, il faut d’abord que les choses changent chez vous », C’est donc en toute fidélité à nos orientations fondamentales que nous conduisons des actions de plaidoyer visant à interpeller les décideurs économiques et politiques pour obtenir le changement nécessaire pour une situation plus juste, tant au plan national qu’au plan international. Et pour conduire ces actions de plaidoyer, nous ne craignons pas de nous allier aux organisations de la société civile qui soutiennent les mêmes causes que nous, telles, par exemple la Confédération Paysanne.

Influencer et agir «ici et là-bas»

Car dans le domaine agricole, notre plaidoyer rejoint largement celui de la Confédération Paysanne et de sa branche internationale Via Campesina. On sait bien en effet que l’agriculture, partout dans le monde, est dans une impasse parce qu’elle reste majoritairement une agriculture de type industriel, très exigeante en pesticides et engrais nitratés, grosse consommatrice d’énergie et donc fortement émettrice de gaz à effet de serre, détruisant les sols, orientée vers la production de masse de marchandises vouées à l’exportation, c’est-à-dire sujettes à la fluctuation des cours et à la spéculation financière. Et, au CCFD, avec de nombreux experts, comme avec nos partenaires agriculteurs, nous sommes au contraire, et cela depuis très longtemps, partisans d’une agriculture paysanne familiale de proximité, plus durable, tant du point de vue environnemental que du point de vue social.
Au-delà de notre initiative locale on peut illustrer cette convergence de notre plaidoyer avec celui de la Confédération Paysanne à travers le tout récent rapport que nos avons rédigé ensemble intitulé « Nos terres valent plus que du carbone ». Ce rapport dénonce le système pervers de compensation qui permet aux entreprises de se dispenser de réduire leurs émissions de carbone en achetant des terres agricoles pour en faire des puits de carbone. Oui, les terres agricoles sont bien plus que des puits de carbone car elles servent aux hommes à se nourrir.

Ainsi donc se trouve expliquée la présence du CCFD – TS à la fête de la Confédération Paysanne à Saint Géniés-de-Malgloires et, plus largement, se trouve illustrée l’action du plaidoyer du CCFD en faveur de l’agro-écologie, dans le droit fil de l’Encyclique Laudato Si : « Tout est lié. Il n’y a qu’une seule crise, elle à la fois crise sociale et crise environnementale ».

Le plaidoyer, ça marche ! C’est bien ce que nous constatons à travers les progrès obtenus dans la réglementation française et européenne, grâce à une lutte méthodique, patiente et déterminée. 

Edmond Courbaud
Responsable plaidoyer du CCFD-Terre Solidaire dans le Gard


CCFD – Terre Solidaire
04 66 28 65 82
ccfd30@ccfd-terresolidaire.org
https://ccfd-terresolidaire.org
Espace partenaire