25 novembre 2020

Sainte Catherine

Fragilités et vulnérabilités Voir tout

“Amen, je vous le dis : chaque fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne l’avez pas fait.” Mt 25 44-45  

« Qu’as-tu fait de ton frère ? » 

Cette question cruciale posée à la conscience de chacun et chacune est dans le diocèse de Nîmes, au cœur de la mission du pôle solidarité, de la pastorale de la santé et de celle des personnes handicapées, du service diocésain de la pastorale familiale, auprès desquels on peut demander un conseil, une aide, un secours. Elle concerne aussi les communautés paroissiales à la porte des quelles il ne faut pas hésiter à aller frapper.

Il existe plusieurs formes de pauvreté et de fragilité dans le monde actuel : les sans-abris, les toxico dépendants, les réfugiés, les populations indigènes, les personnes âgées toujours plus seules et abandonnées, les migrants, les femmes qui souffrent des situations de maltraitance et de violence… les enfants à naître qui sont les plus sans défense et innocents de tous, auxquels on veut nier aujourd’hui la dignité humaine…

Jésus ne guérit pas que les corps, Il guérit aussi les cœurs et les psychismes

A la suite du Christ venu soulager les souffrances et la misère des hommes, l'Eglise prolonge son ministère de compassion et de guérison. C’est dans les nombreuses manifestations de la Miséricorde de Dieu à travers les paroles, les gestes et les rencontres de Jésus que s’enracinent, en fonction des situations personnelles de ceux qui y ont recours, les sacrements de guérison que sont celui du pardon (confession) et de l’onction des malades. 

Il en est de même pour le ministère de prêtre exorciste délégué par l’évêque ; qui est d’abord un ministère d’écoute, de discernement et de libération, avec les personnes en grande souffrance qui se pensent victimes de maléfices ou sous l’emprise du démon.

Aimés et pardonnés

Aimés et guéris

Aimés et libérés