28 novembre 2020

Saint Jacques de la Marche

Couple, famille, célibat

Couple, Famille, Célibat

« Dès le commencement, le Créateur les fit homme et femme. » Mt 19 4,5 

Eglise & sexualité

Sur l'amour dans la famille

Célibataires en église

La sexualité est une belle chose

"L'Eglise est-elle contre la sexualité ? " s'interrogent certains. Certainement pas : La sexualité est un don de Dieu La sexualité est une belle chose, car elle est un don que Dieu a fait à l’homme pour lui permettre de lui ressembler, de vivre une communion d’amour comme il y a en Dieu. La sexualité se vit avec son corps et son coeur. → lire ce qu'en dit le P. Christophe, prêtre du diocèse de Nîmes, spécialiste en matière de morale chrétienne.

"L'amour c'est comme un feu de cheminée, ça s'entretient", entend-on aussi dire parfois. Effectivement : Que vous soyez ou non mariés ; que vous soyez ou non un jeune couple, l’Eglise vous accueille pour vous permettre « de nourrir et faire grandir la flamme.  

♦Renseignez-vous auprès du service diocésain de la pastorale familiale ou auprès d’un des nombreux mouvements dédiés au couple et à la famille dont la diversité manifeste qu’il y a une place pour chacun et chacune autour de la table commune, avec ses projets, ses réussites, ses déchirements, ses blessures.  

Nos familles : un vrai trésor

Le pape François dans son Exhortation Amoris laetitia sur l’amour dans la famille, insiste sur l’importance des familles pour la société tout entière. Elles sont le premier lieu d’apprentissage du partage, de la solidarité, de l’accueil de l’autre, à commencer par les enfants, les frères, les sœurs… Lieu d’exercice également du soin des personnes à tous les âges de la vie. Que deviendrait la vie sociale sans cette école de la vie fondée sur l’amour et la tendresse ?

Cependant, nous voyons bien que les familles, dans leur grande diversité, sont aussi fragiles et ont besoin d’être soutenues, accompagnées. C’est pourquoi il est important d'accueillir et d'accompagner les personnes confrontées l’accueil d’une grossesse non désirée ou difficile, ou souffrant de la perte de l’enfant non né, ainsi que de faire dialoguer les couples en crise, de prier « pour que les décisions économiques et politiques protègent les familles comme trésor de l’humanité ». Et tout autant important de s’engager et de se former pour peser dans les débats sociétaux sur la famille et les questions bioéthiques.

 

Se marier à l'église                                                Questions sur le couple en crise