Rencontre « Terre d’espérance » du mercredi 14 juillet

Partager sur les réseaux sociaux
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

societe

Contributeur : Service diocésain de la communication | Rencontre « Terre d’espérance » du mercredi 14 juillet

Une douzaine de personnes étaient présentes au rendez-vous à St Roman de Codières devant un panorama sublime. Dès le départ, l’encyclique « laudato si! » résonne en nous :
« En prenant un bain de silence, vous rencontrez Dieu dans sa double demeure : la nature et vous-même. Vous êtes son enfant bien aimé, il vous regarde et il veut que vous vous émerveilliez de ce que vous êtes et de ses œuvres. »
Mgr Wattebled devait participer au pèlerinage de N D du Suc, il en a été empêché aussi s’est il joint à nous pour cette promenade.
Les premières questions : Quel regard je porte sur la « Terre -Mère » ? Comment peut-elle devenir un lieu de rencontre avec Dieu ?
En marchant, nous faisons connaissance avec le paysage et nos compagnons de randonnée.
La pente est douce, la parole attentive et chaleureuse, le léger vent nous rafraichit : pas de pluie le matin. Parfois nous cherchons le chemin…

> voir les photos de la journée

La source du Vidourle coule avec modestie.
Plus loin nous découvrons grâce aux indications de M. le Maire « La glacière», abri en pierres sèches où munitions et provisions se conservaient d’antan au frais. Puis l’histoire locale s’inscrit sur les murs à Driolle où les anciens du maquis Aigoual–Cévennes ont apposé une plaque commémorative pour les Martyrs du 28 février 44 qui avaient refusé le Service travail obligatoire en Allemagne.

Avant de revenir vers St Roman, c’est le pique-nique. Il fait beau et chaud. Une longue remontée nous attend où silence et conversations alternent. Chacun marche à son rythme.
L’une de nous éprouve le besoin de prier au détour du chemin.
« Tout est lié, et la protection authentique de notre propre vie comme de nos relations avec la nature est inséparable de la fraternité, de la justice ainsi que de la fidélité aux autres »
« C’est le retour à la simplicité qui nous permet de nous arrêter pour apprécier ce qui est petit, pour remercier des possibilités que la vie offre, sans nous attacher à ce que nous avons, ni nous attrister de ce que nous ne possédons pas. Cela suppose d’éviter la dynamique de la domination et de la simple accumulation de plaisirs »

De courtes haltes à l’ombre, la «  promenade » s’achève. Petit rafraichissement à St Roman puis nous visitons la bergerie du Savel.

Des choses à faire aujourd’hui ?

« Nous voulons laisser la création reprendre la barre. Il nous faut accepter le rythme des saisons, l’irrégularité des saisons, les aléas de la météo…nous adapter sans violence, sans radicalisation, accepter d’y passer du temps pour récolter les fruits, penser à rendre grâce pour les dons de la nature »

Nous avons terminé la journée par une célébration eucharistique dans une église de St Roman comble, chantant le psaume de la création et la beauté des œuvres du Seigneur, le Pain et le Vin, les signes d’amour reçus. Nous nous sommes sentis proches de notre cher Pape François et de Saint François d’Assise.

Nos remerciements chaleureux à Monseigneur Wattebled pour sa présence, au Père Fabio, à Richard Fesquet et l’équipe locale de l’ODRENAU, qui nous sensibilise à l’écologie intégrale.

ODRENAU : Observatoire Diocésain des Réalités Ecologiques du diocèse de Nîmes, Alès et Uzès.