1er mai : Fête de saint Joseph travailleur

Partager sur les réseaux sociaux
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

spiritualite

Contributeur : Service diocésain de la communication | 1er mai : Fête de saint Joseph travailleur

Le 1er mai, l’Eglise célèbre Saint Joseph artisan – à ne pas confondre avec la célébration du 19 mars, celle de saint Joseph, époux de la Vierge Marie et patron de l’Eglise Universelle. Instaurée par Pie XII en 1955, cette fête met à l’honneur saint Joseph en tant que travailleur. En effet, charpentier à Nazareth, Joseph prodigua par son travail ce qu’il fallait pour subvenir aux besoins de Marie et de Jésus. « C’est pour cela qu’il est le modèle et le protecteur des travailleurs chrétiens qui le vénèrent en ce jour où, dans de nombreux pays du monde, on célèbre la fête du travail« , nous dit le martyrologue romain.

Qui était saint Joseph ?

De Saint Joseph, saint Matthieu nous dit dans son évangile que « c’était un juste ». Saint Joseph est discret dans les évangiles : leurs auteurs ne rapportent aucune parole de ce « juste », charpentier à Nazareth, en Galilée.

Il n’en demeure pas moins que celui qui fut l’époux chaste et fidèle de Marie la Mère De Dieu, accomplit cependant avec une confiance admirable ce que Dieu lui demande. L’ange lui avait dit : « Ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse. » et Joseph prit chez lui Marie son épouse. L’ange lui avait dit : « Lève-toi, prends l’enfant et sa mère. » et Joseph se leva, prit l’enfant et sa mère et s’enfuit en Égypte. Il est un vrai fils d’Abraham : il croit et fait ce que Dieu lui dit.

Lorsque Jésus disparaît pendant trois jours lors du pèlerinage à Jérusalem, Joseph accompagne la quête de Marie : « Ton père et moi nous te cherchions. » Et Jésus, même s’il se consacre désormais « aux affaires de son Père » n’en est pas moins soumis à celui qui, sur terre, a autorité paternelle sur lui. Le Père savait à qui il confiait son Fils unique et sa Mère.

  • Pour aller plus loin avec KTO, cliquer ici
  • Pour rejoindre notre dossier dédié à l’Année Saint Joseph, cliquer ici