Téléphone et selfies pour les Filles de la Sagesse

Partager sur les réseaux sociaux
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

paroisse

Contributeur : Communautes | Filles de la Sagesse

Elles sont religieuses apostoliques. C’est-à-dire qu’elles vivent, travaillent (lorsqu’elles ne sont pas encore à la retraite) « dans le monde », à la différence de leurs sœurs moniales qui incarnent une forme de vie consacrée plus contemplative et « recluse » quoique largement ouverte sur nos réalités. Echo d’un confinement religieux, non choisi, celui-là !

Soeur Andrée et Soeur Christiane

Depuis le 16 mars 2020, nous voici confinées en Fraternité dans notre appartement de la cité « Les Bosquets », à Vauvert. Nos journées sont jalonnées par la prière personnelle et communautaire, celle de l’Eglise, par la messe KTO, sans oublier la prière du chapelet montfortain l’après-midi…

Nous prenons du temps pour appeler ceux qui sont seuls et isolés. Nos discussions « au bout du fil » durent longtemps. Parler rapproche, réconforte, permet de s’évader un peu…

Car ce n’est pas rien d’être seul, confiné dans un petit appartement ! Les journées sont longues et sans fin. Certaines personnes nous interrogent au sujet de la vie de la paroisse, de la messe. Elles souffrent de la privation d’eucharistie : « Pourquoi tout ce qui nous arrive ? C’est si long d’attendre, quand pourrons-nous à nouveau nous revoir ? » Que dire… ? Nous savons bien que nous retrouverons la joie de nous rassembler et savourer la présence eucharistique, mais quand ?

Ma marche quotidienne m’a permis de voir l’affiche qui m’a été signalée par texto : la mosquée près de chez nous organise des dons alimentaires aux personnes dans le besoin. Jeudi dernier, au cours de ma sortie, j’ai eu l’occasion de croiser un des responsables musulmans qui m’a précisé les horaires de distribution, en insistant bien : « c’est pour tout le monde ! sans distinction de religion ! »… Oui la solidarité est bel et bien vécue au quotidien sur Vauvert, avec une attention particulière pour les personnes plus âgées. La mairie a mis en place une équipe du CCAS qui appelle pour nous demander si nous avons besoin de quelque chose (même nous !). Il y a aussi le couvre-feu de 22h à 5h du matin, avec interdiction de circuler. Cela dérange moins, nous n’avons plus de réunion.

Heureusement les moyens de communication sont là, pour se tenir informées, mais surtout se savoir à portée de main et de fil grâce au téléphone, Internet, les mails et les réseaux sociaux si souvent critiqués mais qui rendent bien des services.

Toutes les deux, nous disons : « Merci Seigneur pour cette multitude de visages, de personnes qui à travers leurs gestes de soin, de solidarité, de compassion témoignent de ton amour et de la présence du Christ ressuscité, vainqueur de la souffrance et de la mort. Merci pour les innombrables bénédictions que nous recevons chaque jour. Puissent tes paroles résonner dans tous les cœurs : Et moi, Je suis avec vous jusqu’à la fin des temps. »

Christiane et Andrée