Gard : un communiqué interreligieux en faveur de la fraternité humaine (4 février 2021)

Partager sur les réseaux sociaux
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

dialogue

Le 15 décembre 2020, lors de la 75ème session de son assemblée générale, l’organisation des Nations Unies a officialisé la date du 4 février comme Journée Internationale de la Fraternité. (Il s’agit de la résolution de la 75ème session des Nations unies – Point 15 de l’ordre du jour – Culture de paix).

L’ONU souligne les efforts du Pape François et du grand imam de la mosquée Al Azhar du Caire, le Cheikh Al-Tayeb, dans la promotion du dialogue entre les religions et les cultures, marqués par la signature le 4 février 2019 du document sur « la fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune » à Abu Dhabi.

L’ONU indique que l’adoption du 4 février de chaque année comme « Journée internationale de la Fraternité humaine » s’inscrit dans « le cadre des politiques et résolutions de l’organisation internationale appelant au rapprochement des cultures, à la promotion d’une culture de la paix, au rejet de la violence et de la haine et à la croyance en la précieuse contribution du dialogue entre les différentes cultures ».
Les religions, relève l’ONU, « sensibilisent aux valeurs communes de tous les êtres humains et créent un environnement propice à la paix et à la compréhension entre tous et à tous les niveaux, local, national, régional et mondial ».

Dans cet esprit de connaissance mutuelle, de respect de la foi de chacun, de liberté de conscience et de solidarité, des hommes et des femmes de bonne volonté du Gard se sont rencontrés à plusieurs reprises et attendent la possibilité de se rencontrer à nouveau, afin d’affirmer que nous sommes toutes et tous membres de la grande famille humaine.

Jean-Paul Rychener, diacre permanent, délégué diocésain à la relation avec les musulmans.
Driss El Moudni, Président de conseil départemental de culte musulman
Abdoul-Djabar Fahim, Président de l’Association des Musulmans de l’Est Nîmois (AMEN) basée à Saint-Gervasy et qui regroupe les villages de Marguerittes, Cabrières, Saint-Gervasy, Bezouce et Lédenon.
Yassine Taleb, secrétaire de la mosquée de Pont St Esprit

Pour marquer cette journée, seul, en famille ou en communauté, selon les possibilités de chacun, nous pouvons reprendre la « Prière au créateur » du Pape François, à la fin de sa lettre encyclique :
Seigneur et Père de l’humanité, toi qui as créé tous les êtres humains avec la même dignité,
insuffle en nos cœurs un esprit fraternel.
Inspire-nous un rêve de rencontre, de dialogue, de justice et de paix.
Aide-nous à créer des sociétés plus saines et un monde plus digne, sans faim, sans pauvreté, sans violence, sans guerres.
Que notre cœur s’ouvre à tous les peuples et nations de la terre, pour reconnaître le bien et la beauté que tu as semés en chacun pour forger des liens d’unité, des projets communs, des espérances partagées.  Amen !


Comment est née l’initiative ? 

Suite à la parution du document sur la fraternité humaine co-signé par le Pape François et l’Imam Al Tayeb, avec le Groupe Interreligieux du Gard Rhodanien (GIGR) nous avons organisé, en novembre 2019, une rencontre aux Angles pour présenter ce document. 120 personnes étaient présentes.
Depuis d’autres publications ont été diffusées venant de milieux différents, en particulier musulman :
La « Charte de La Mecque », en mai 2019, document souhaitant établir les valeurs de la coexistence entre les adeptes des religions.
La Fraternité pour la connaissance et la coopération en juillet 2019, 22 intellectuels et responsables musulmans saluent le Document sur la fraternité humaine de février 2019.
Le 17 septembre 2019, à l’issue de la Conférence internationale de Paris, trois instances de haut niveau représentant Juifs, chrétiens et musulmans signent un mémorandum d’entente et d’amitié, visant à lutter contre l’extrémisme et le terrorisme, promouvoir la liberté de conscience et de religion.
La Charte de la « Nouvelle Alliance de la Vertu » signé à Abu Dhabi, le 10 décembre 2019
Enfin, en octobre 2020, le Pape François émet l’encyclique Fratelli Tutti.
Tous ces documents montrent une évolution positive dans la relation inter-religion.

En référence au document d’Abu Dhabide février 2019, l’assemblée générale des Nations Unies lors de son assemblée générale le 15 décembre 2020, officialise le 4 février comme journée internationale de la fraternité.
Découvrant cette information, j’ai proposé à mes contacts d’essayer de marquer cette journée, malgré les mesures contraignantes que nous traversons. Ceux-ci m’ont apporté leur soutien et ont validé le communiqué que nous avons proposé aux médias locaux dans l’espoir qu’ils parlent de cet événement.
Une première étape avant que nous n’ayons la possibilité de nous rassembler de nouveau pour présenter et partager sur ces documents qui n’ont pas reçu la publicité qu’ils méritent.

Jean-Paul Rychener,
Diacre permanent, délégué diocésain à la relation avec les musulmans