«En Terre Sainte, ensemble !»

Partager sur les réseaux sociaux
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

handicap

Contributeur : Mouvements | Hospitalité Saint Jean Paul II

Alors que le service diocésain des pèlerinages publie son programme pour l’année 2020, Gilles Scozzesi, son directeur, revient sur l’aventure qu’a constitué le premier pèlerinage en Terre Sainte, organisé avec l’Hospitalité saint Jean-Paul II, pour y emmener des personnes handicapées.

Deux ans de préparation – de discussion – de recherches – de négociation… mais des réponses – des encouragements – des donateurs – des solutions… et le 7 novembre 10 personnes à mobilité réduite et 37 accompagnateurs principalement des hospitaliers prenaient leur envol pour la Terre Sainte.

Nous aurions pu nous décourager devant un certain nombre d’obstacles et ne pas mener à terme ce projet.Cette expérience nous prouve au contraire que, quel qu’il soit, il peut se réaliser. Pour cela, il faut de la confiance, y croire fermement et savoir s’entourer d’une bonne équipe.
Nous pourrions écrire des pages et des pages sur ce qui a été vécu mais retenons l’essentiel.

Organiser un pèlerinage pour des personnes handicapées demande une logistique adaptée qui peut inquiéter, mais qui, accompagnée par une bonne préparation, peut se révéler plus simple.
Dès la conception il faut vérifier sur place les lieux accessibles tant au niveau des sites que des hébergements et des restaurants. Le plus compliqué, c’est la gestion des toilettes car, au souci de ne pas avoir suffisamment de toilettes aménagées s’ajoute le problème de la difficulté d’accès. Il faut alors rechercher tous les points possibles.

Sur les sites, la volonté des accompagnateurs (hospitaliers) est de permettre à tout le monde de faire les visites. Pour cela, ils faut faire preuve d’une imagination extraordinaire : par exemple la descente à la Grotte de la Nativité des personnes logées dans de grandes bâches ou leur entrée au Saint-Sépulcre dans les bras d’un accompagnateur valide est toujours un
moment incroyable d’humanité et d’émotion. Chacun fait alors l’expérience dans sa chair d’une intimité profonde avec les Écritures.
La gestion du transport demande aussi une vraie complémentarité avec la compagnie aérienne et sur place trouver des cars PMR.
L’accompagnement de personnes handicapées en pèlerinage nous invite à la bienveillance et à nous mettre à l’écoute. On ne fait pas forcément tout le programme mais on le fait mieux car, ordonné à cette réalité, on prend le temps de goûter l’instant et le lieu. Par exemple, on ne va pas forcément cheminer dans le désert mais on va prendre le temps de la contemplation.
Il faut de l’imagination, du bon sens de l’expérience, un vrai repérage et savoir ajuster la pastorale……

Des sourires – des larmes – de l’entraide – des découvertes ; une magnifique aventure spirituelle et humaine avec un guide hors pair à qui nous devons cette belle réussite : le père William-Marie Merchat.»

Gilles Scozzesi
https://pele30.fr
04 66 36 33 68 / pelerinages@eveche30.fr