Bienvenue à Pierre (diacre permanent) et Marie-Hélène Bourdrel

Partager sur les réseaux sociaux
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

eglise

Contributeur : Service diocésain de la communication | Bienvenue à Pierre (diacre permanent) et Marie-Hélène Bourdrel


En ce début d’année, notre diocèse se réjouit d’accueillir Pierre Bourdrel, diacre permanent qui vient de s’installer avec son épouse, Marie-Hélène, dans le Gard. Petite présentation…

Pierre et Marie-Hélène : ‘‘Nous sommes arrivés dans ce nouveau diocèse le 18 Novembre 2020. Nous sommes de jeunes (!) septuagénaires, mariés depuis 47 ans, parents de 4 enfants (3 garçons et 1 fille), et grands-parents de 6 petits-enfants … et bientôt 7 !
Nous nous sommes connus sur les bancs de la faculté de médecine … il y a quelques années !… et sommes donc tous les 2 médecins. Si Marie-Hélène a peu exercé la médecine (3 ans), prise par l’aide à son mari, les enfants, le foyer, elle fut pendant 9 ans aumônier au CHG de Montélimar. Pour ma part, j’ai exercé pendant 35 ans comme médecin généraliste dans un village de 1800 habitants : Allan, en Drôme provençale, d’abord seul puis associé les dix dernières années.

Le 16 Septembre 2001, j’ai été ordonné diacre par Mgr Didier-Léon MARCHAND, alors évêque du diocèse de Valence. L’évêque, dans sa lettre de mission, a bien sûr mis en avant la vie familiale et professionnelle (intense pour un médecin en milieu semi-rural), en insistant sur une attention aux plus pauvres.

Cette attention aux plus pauvres a pris corps dans l’accueil et les soins aux plus démunis (initialement gens de la rue, personnes dépendantes de l’alcool… puis migrants et toutes sortes de pauvreté) à travers une structure locale : Entraide Protestante. Initialement seul médecin consultant dans un petit réduit servant de bureau, cette structure a évolué jusqu’à la création d’un véritable « dispensaire » où travaillent actuellement 3 médecins, infirmières, kinésithérapeute, psychologues, bénévoles d’accueil…

Alors pourquoi le Gard ? Parce que 2 de nos enfants habitent dans le Gard : notre (2ème) fils à Pujaut, notre fille à Nîmes. Notre souhait : nous impliquer dans la vie du diocèse (merci à Mgr Wattebled pour son accueil, merci aux diacres pour leur accueil), de la paroisse, et continuer notre implication auprès des plus pauvres.
Une citation… elle sera de St Jean (1 Jean 4, 7-21) : « L’amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connait Dieu… ».

Découvrir le service diocésain du diaconat