L’Aumônerie des Hôpitaux et Cliniques organise une Journée de Réflexion et de Formation

Partager sur les réseaux sociaux
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

formations

Contributeur : Services | Aumônerie des Hôpitaux et Cliniques

Samedi 19 mars 2022, l’Aumônerie des Hôpitaux et Cliniques une Journée de Réflexion et de Formation aux soignants et personnels de santé.
Réunis à la maison diocésaine de Nîmes, une quarantaine de participants ont pu profiter des deux interventions de la journée :

  • ETHIQUE ET ANNONCE DU DIANOSTIC
    Informer ou l’Art de mettre les formes… Quelle place des Aumôniers dans l’écoute après l’annonce ?
    Intervenant : Professeur Albert Sotto, Chef de Service Maladies Infectieuses au CHU de Nîmes
  • DE L’HUMANITÉ À L’HUMANITUDE…
    Accompagner la santé de l’autre…de mon frère en humanité… Quelle place pour la Parole , le regard , la spiritualité…
    Intervenant : Agnès Bruguier Formatrice pour l’ensemble des équipes d’aumônerie du diocèse , des personnels de santé et pour le Service évangélique des malades.

Professeur Albert Sotto et Agnès Bruguier

Le Père  Frédéric Auriol, aumônier des hôpitaux de Nîmes a introduit la rencontre :

« Je me suis souvent demandé, et je pense que c’est aussi valable pour les équipes de l’aumônerie, d’association de soins palliatifs : quelles connaissances avons-nous pour prendre les différents aspects psychiques qui apparaissent lors de l’annonce faite au malade ? Les médecins sont-ils formés pour parer à cela ?

Je me demandais aussi comment nous former, nous aumôniers, à l’écoute, à la reformulation, à l’accueil des émotions, de l’agressivité parfois ? Comment les équipes d’aumôneries et les aumôniers peuvent-ils trouver leur place comme accompagnants ? Peut-être aussi comme partenaire dans l’approche des patients après l’annonce du diagnostic (plus particulièrement dans les unités de soins palliatifs) ?

Enfin, je me demande, d’une manière un peu plus large, quelle relecture éthique des situations de soins sont réellement faites afin de permettre à chacun de se situer dans le travail d’équipe ? Je pense aux groupes de parole. »