Une Fête de La Blache pas comme les autres

Partager sur les réseaux sociaux
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

celebration

Contributeur : Service diocésain de la communication | Une Fête de La Blache pas comme les autres

Monseigneur Robert Wattebled devait venir à la Blache le 29 mars pour fêter les 102 ans du Père Arthur Dillenseger. Il avait aussi retenu la date du 6 septembre pour présider le traditionnel pèlerinage.

La crise sanitaire l’a empêché de venir au mois de mars mais il a tenu à être là pour la fête de La Blache, même dans des circonstances particulières. En effet, ce n’est qu’en présence de la communauté et des « résidents » que le Père évêque a présidé l’Eucharistie à laquelle le Père Arthur a participé avec ferveur, comme il peut encore le faire chaque jour.
En respectant les règles en vigueur, tous ont pu saluer notre évêque, à leur manière, au cours d’un apéritif servi dans le grand hall. Il a ensuite partagé notre repas dominical et un échange fort intéressant s’est déroulé dans la salle de la communauté, pendant plus d’une heure autour d’une « petite liqueur ».

Dans l’après-midi, rendez-vous avait été pris, pour un temps de prière, à l’extérieur, au pied de la tour. Un fort mistral avait nettoyé le ciel et amené un peu de fraîcheur appréciée après ces semaines de grande chaleur. Une soixantaine de Spiripontains courageux sont venus s’installer à l’ombre du grand chêne, sur des chaises amenées la veille par quatre bénévoles.
Notre curé le Père André étant fatigué, c’est le Père Henri Martinez qui a présidé ce temps de prière préparé avec soin par une équipe de paroissiens fidèles. Un chapelet fervent, en action de grâce pour la protection de Marie pendant la crise sanitaire s’est terminé par le chant « chez nous soyez Reine » afin d’implorer Notre-Dame de La Blache de continuer à protéger tous les habitants de nos villages et tous ceux de la vallée du Rhône. Deux jours plus tard, le 8 septembre, c’est dans la chapelle Notre-Dame que la prière des Vêpres a rassemblé quelques paroissiens et quelques Frères. Une fois de plus, malgré l’absence des malades habituellement accompagnés par les membres de l’hospitalité, nous avons célébré celle que des générations ont proclamé « Bienheureuse », celle qui veille, du haut de sa tour voulue par le Comte Augustin de Villeperdrix en 1855 et restaurée par les Frères à partir de 1941.

« Mon âme chante le Seigneur, éternel est son amour »

Frère Pierre Mourier