Avec « S’il te plaît Marie », à l’occasion du 8 décembre 2020

Partager sur les réseaux sociaux
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

spiritualite

Contributeur : Service diocésain de la communication | Avec « S’il te plaît Marie », à l’occasion du 8 décembre 2020

Mgr Michel Dubost, administrateur apostolique du diocèse de Lyon, nous invite à partager la prochaine fête de l’Immaculée, le 8 décembre (1). avec la démarche « S’il te plaît Marie » (2). « En cette période de fatigue, de découragement , voire de tensions, il me semble qu’un moment de fraternité ecclésiale serait le bienvenu. Et c’est pourquoi je vous invite à partager et à marquer cette fête par des initiatives communes ». Par ailleurs, le 8 décembre est précédé d’une neuvaine. Alors que les Français seront toujours confinés chez eux, on espère qu’ils seront nombreux à rejoindre le mouvement pour illuminer de mille feux la nuit du 8 décembre 2020.

8 décembre : 1 intention = 1 lumignon

Les périodes de confinement nous ont appris à nous manifester de manière nouvelle, à aller autrement à la rencontre des autres et à nous unir spirituellement par la prière. Ainsi donc, ce 8 décembre 2020, nous pourrons allumer une bougie dans la nuit, une bougie pour chacune des intentions que nous portons dans le cœur que nous poserons sur nos fenêtres pour témoigner de nos appels confiants à la Vierge Marie.

Pour les soignants, les disparus, les malades, les pauvres, les isolés, les responsables, nos familles, nos amis…
Pour ceux que nous aimons, pour ceux pour qui personne ne prie,

« S’il te plaît Marie… ! »

Une démarche à s’approprier

Le 8 décembre, une messe à 19h15 et une grande veillée de prière à 20h15 seront diffusées en direct depuis la basilique de Fourvière à Lyon, érigée en hommage à la Vierge Marie en 1872. De leur côté, le diocèse de Paris et le sanctuaire Notre-Dame de Lourdes proposeront eux aussi de suivre une neuvaine en direct. Des paroisses se mobilisent également pour s’approprier la démarche.

(1) L’origine de la Fête des lumières à Lyon. 1643. Alors que la peste ravage la France, les lyonnais se mettent sous la protection de la Vierge Marie et font vœu de lui rendre hommage chaque année si Lyon est épargné. La peste ne franchira pas les portes de la Ville. Fidèles à leur vœu sans discontinuer depuis plus de 4 siècles, les lyonnais disent, à partir de 1852, merci à Marie chaque 8 décembre en déposant des bougies à leurs fenêtres. 

(2) Comment est née l’initiative #STPMARIE2020 ? De l’inspiration d’une poignée de lyonnais, cette initiative est portée par l’ensemble paroissial Saint-Pothin-Immaculée Conception, accompagné par la revue Magnificat, l’hebdomadaire Famille Chrétienne et le site internet d’actualité Aleteia, en coordination avec la Basilique de Fourvière et le Diocèse de Lyon.

Service diocésain de la communication