Actus & Agenda

Ordination épiscopale de Mgr Théophile Naré, nouvel évêque de Kaya

Partager sur les réseaux sociaux
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

solidarite

Contributeur : Service diocésain de la communication | Ordination épiscopale de Mgr Théophile Naré, nouvel évêque de Kaya

Dimanche 3 mars, alors que se déroulait à 2h de route de Nîmes, en la cathédrale Notre-Dame de Saint-Privat de Mende, l’ordination de Mgr Benoît Bertrand, à des milliers de kilomètres de là, on célébrait au Burkina Faso la messe d’intronisation de Mgr Théophile Naré, nouvel évêque de Kaya succédant à Mgr Thomas Kaboré suite à la renonciation de celui-ci au gouvernement pastoral du diocèse.
Accompagné de Jean-Paul Rychener (diacre), Mgr Bernard Fougères (délégué épiscopal) représentait Mgr Robert Wattebled et le diocèse auprès de cette « église sœur » avec qui nous entretenons depuis un demi siècle des liens fraternels, à travers de nombreux échanges pastoraux, soutien financier, partenariat éducatif, et désormais la présence dans le Gard de quatre prêtres fidei donum de Kaya au service de l’Eglise dans notre diocèse.

Discours de Mgr Bernard Fougères,
Cathédrale de Kaya, Dimanche 3 mars 2019

Excellence,
C’est la profonde gratitude de la délégation de l’Eglise Diocésaine de Nîmes que je tiens à vous exprimer, en ces jours de grâces de votre ordination épiscopale, sur le siège épiscopal du Diocèse de KAYA.
Monseigneur, je ne puis résister au désir de vous dire combien nous sommes émus et heureux, de l’invitation fraternelle du diocèse de KAYA, qui nous a permis de participer à cet événement ecclésial majeur, pour votre Eglise diocésaine, et l’Eglise catholique au Burkina Faso.
Permettez-moi, Monseigneur, de présenter à son Eminence le cardinal Philippe Ouedraogo, Archevêque métropolitain de Ouagadougou, mes salutations les plus respectueuses et bien fraternelles, en raison des relations ecclésiales que nous entretenons depuis 31 ans.
J’adresse mes salutations respectueuses aux Archevêques et Evêques qui vous accompagnent, et mes salutations fraternelles aux prêtres, aux religieux, aux religieuses, et aux fidèles ici présents. Monseigneur votre diocèse fête cette année son jubilé d’or des cinquante ans de sa création. Il y a un demi-siècle, en 1969, le Pape Paul VI érigeait le diocèse de Kaya. Aujourd’hui avec vous, Monseigneur, et vos prêtres, les religieuses, les catéchistes et toute l’Eglise famille de Kaya, nous rendons grâce à Dieu pour l’œuvre magnifique d’évangélisation accomplie.
Nous rendons grâce à Dieu, aussi, pour les relations fraternelles que nos Eglises sœurs, de Kaya et de Nîmes, entretiennent depuis l’arrivée à Boulsa, en 1966, des sœurs franciscaines, venant du diocèse de Nîmes.
Depuis un demi-siècle les évêques de Kaya et de Nîmes n’ont jamais cessé de se visiter, de se rencontrer, de dialoguer, ainsi que des prêtres et des fidèles.
C’est pourquoi, en ce jour de fête, nous faisons mémoire des évêques décédés de Kaya : Monseigneur Constantin Guirma et Monseigneur Jean –Baptiste Tiendrebeogo, et des évêques de Nîmes : Monseigneur Pierre-Marie Rougé et Monseigneur Jean Cadilhac, qui ont ouvert la route sur laquelle nous sommes engagés encore aujourd’hui. Partager ce que nous vivons au sein de nos Eglises diocésaines respectives, renforce la communion ecclésiale universelle, et fortifie notre fraternité en Jésus Christ.
Si vous le permettez encore, il me tient à cœur de vous dire, à la suite de toutes mes visites au diocèse de Kaya ; soit six depuis 1988, dont deux sous l’épiscopat de Monseigneur Constantin Guirma, et quatre sous l’épiscopat de Monseigneur Thomas Kabore, que je remercie de tout cœur pour son accueil de Bon Pasteur chaleureux, attentionné et délicat ; il me tient donc à cœur de dire à l’Eglise diocésaine de Kaya toute ma gratitude pour les bienfaits reçus pour ma vie spirituelle et l’exercice de mon ministère sacerdotal.
La foi ardente, la vitalité, le dynamisme et la maturité de votre Eglise, sont des encouragements, pour notre Eglise de France et d’Europe à poursuivre sa mission de ré-évangélisation, ou nouvelle évangélisation, en ce vingt et unième siècle.
Excellence, au nom de Monseigneur Robert Wattebled, évêque de Nîmes, je vous remercie de tout cœur pour l’accueil chaleureux et fraternel que vous avez réservé à notre délégation. J’adresse aussi un vif merci aux prêtres et aux personnes de vos services diocésains qui veillent sur nous durant notre séjour.
Cher Monseigneur, que Jésus, le Bon Pasteur, vous comble d’abondantes grâces et de ses bénédictions, tout au long de votre ministère épiscopal, au service de l’Eglise diocésaine de Kaya qu’il vous a confié.