L’Eglise et les armes nucléaires

Partager sur les réseaux sociaux
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

dialogue

Contributeur : Service diocésain de la communication | L’Eglise et les armes nucléaires

Alors que le pape François se rend au Japon ce mois-ci (Nagasaki, Hiroshima,..), la Lettre de Justice et paix saisit cette occasion pour revenir sur le sujet complexe des armes nucléaires.

Pour l’installation d’une architecture du désarmement

Les traités en vigueur sont passés en revue, du 24 janvier 1946 jusqu’aux différents retraits intervenus le 2 août 2019.
L’OTAN est en crise. L’Europe de la Défense reste modeste. Le traité de l’Espace (1967) ne proscrit que les armes de destruction massive ; le 1er septembre 2019, la France a créé un commandement militaire de l’espace, comme les États-Unis. La militarisation de l’espace est en cours : jusqu’où ?
La Lettre relit les textes de Pie XII, de Jean XXIII, de Paul VI, Jean-Paul II, Paul VI jusqu’au 20 septembre 2017 où, en signant le TIAN, le pape condamne la possession même de l’arme nucléaire.
En 1982, la conférence épiscopale japonaise déclarait : « Quand on songe que la fabrication de toutes les armes a toujours été suivie de leur utilisation, tout type d’arme nucléaire nous plonge dans la plus profonde angoisse … La race humaine a la responsabilité d’interdire totalement toutes les armes nucléaires et créer un monde pacifique. Le moment n’est-il pas venu pour nous de lancer notre cri pour la paix, afin qu’il atteigne tous les recoins de la terre et imprègne profondément à la fois l’Est et l’Ouest ? » 25 février 1982.

>Télécharger la Lettre de novembre 2019 (PDF).

> Le message du Pape François aux Japonais avant son départ au Japon qu’il visitera du 23 au 26 novembre : «employer les armes nucléaires est immoral».