Le Service jésuite des réfugiés (JRS) fête ses 40 ans et appelle à le rejoindre dans le Gard

Partager sur les réseaux sociaux
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

solidarite

Le 14 novembre 1980, le Père Pedro Arrupe annonçait la naissance du Service jésuite des réfugiés (Jesuit Refugee Service en anglais). Quarante ans de partage, de fraternité et de rencontre avec l’autre. Dans une lettre écrite à l’occasion du 40e anniversaire de la création du Service jésuite des Réfugiés, le Pape François lui rappelle son «devoir vital» de «tendre la main de l’amitié» aux migrants et réfugiés, a fortiori en ce temps de crise sanitaire.
«Ce désir intimement chrétien et ignacien de s’occuper du bien-être de tous ceux qui se trouvent dans un état de profond désespoir a inspiré et guidé le travail du JRS durant ces 40 ans», salue le Pape (jésuite). «Chaque jour, trop de personnes dans le monde sont contraintes de s’agripper à des embarcations et radeaux, en tentant de se réfugier des virus de l’injustice, de la violence et de la guerre». À l’aune de ces situations dramatiques, «le JRS a un rôle crucial de faire connaître et de sensibiliser l’opinion publique sur la réalité des réfugiés et des déplacés. C’est votre devoir vital de tendre la main de l’amitié à ceux qui sont seuls, séparés de leurs familles, ou abandonnés, en les accompagnant, en  faisant résonner leur voix, et surtout en leur garantissant l’opportunité de grandir à travers vos programmes d’instruction et de développement». Ce témoignage se révèle fondamental pour construire une vraie «culture de la rencontre».

Accueillir un demandeur d’asile avec WELCOME JRS dans le Gard

Préparation de la cantine solidaire à Alès

WELCOME JRS  est un réseau de familles prêtes à offrir une hospitalité et un hébergement provisoire et gratuit à une personne dont la demande d’asile est en cours de procédure et qui est à la rue. Une antenne de JRS existe depuis plusieurs années sur le bassin alésien et dans les Cévennes dans laquelle 23 familles sont déjà engagées. Depuis l’an dernier 9 familles accueillent également sur Nîmes un demandeur d’asile.

En savoir plus concrètement ?
> Le demandeur d’asile est en situation régulièrement.
> Vous êtes une famille, une communauté, une colocation , il suffit d’avoir une chambre en plus pour accueillir.
> Votre rôle ? proposer une relation chaleureuse et bienveillante durant un séjour d’un mois. Ensuite le demandeur d’asile change de famille et ce pendant 9 mois avant d’obtenir une place en CADA (centre d’accueil pour demandeur d’asile).
> Durant le séjour, les conditions d’accueil sont précisées à l’avance.
> Un accompagnateur fait le lien entre l’accueilli et les familles accueillant successivement.
> Une équipe de coordination organise et gère les accueils et reste à l’écoute.

Votre contact si vous souhaitez vous lancer dans l’aventure ?
> welcome.ales.cevennes@jrs.org

Témoignages

« Pour moi, aider ceux qui ne peuvent rien dire, se mettre du bon côté, c’est se sentir vivant. C’est vivre les yeux ouverts. On voudrait faire davantage, mais il faut accepter de ne pouvoir donner que ces petits moments simples. »
Catherine et son mari Jean-Pierre, famille d’accueil.

« Je ne pourrai jamais dire à Catherine et Jean-Pierre combien je les aime et les remercie. J’ai une famille et je n’en cherche pas d’autre, mais grâce à eux ici, je ne me sens pas étranger. »
Mohamed, accueilli dans le programme JRS Welcome

« Aider un demandeur d’asile ce n’est pas escalader l’Everest, c’est une rencontre avec un jeune, c’est vivre l’hospitalité »
Alain et Marie Hélène famille d’accueil

« Je n’ai pas rencontré des réfugiés mais j’ai rencontré des hommes et des femmes, j’ai passé du temps non pas avec des réfugiés mais avec Mamadou, Mohamed, Vicky, Aïcha, Joaune…»
Une participante au programme JRS

Service diocésain de la communication