Actus & Agenda

Octobre – mois missionnaire

Partager sur les réseaux sociaux
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

rencontre

Contributeur : Paroisses | Ensemble paroissial d’Alès Notre Dame

La vie chrétienne n’est pas affaire de valeurs ou de morale. La vie chrétienne s’enracine dans la foi au Christ Ressuscité et notre vie de baptisés dérive de cette foi dans le Christ. Mais cette foi doit s’exprimer dans notre vie au quotidien, nos manières d’être et d’agir, notre relation au monde et aux hommes. « Pour moi vivre c’est le Christ » affirmera l’apôtre Paul. L’apôtre nous rappelle que notre vie de chrétiens se situe en prolongement direct de notre relation avec la personne du Christ. C’est bien l’ensemble de notre vie qui doit renvoyer au Christ et refléter au cœur du monde notre relation de confiance et de foi au Ressuscité. En regardant vivre les chrétiens nos contemporains peuvent-ils se dire qu’ils vivent véritablement comme des disciples du Christ ? Si les chrétiens vivent comme tout le monde, adoptent les valeurs de ce monde comment alors reconnaître en eux des disciples du Christ et des témoins de l’Evangile ? Nous constatons que beaucoup de nos contemporains sont étrangers à la foi chrétienne et vivent comme si Dieu n’existait pas. Beaucoup se sentent bien loin de l’église. N’est-ce pas dû d’abord parce que nous vivons comme tout le monde, que nous nous conduisons comme n’importe qui, se référant aux valeurs mises en avant dans notre société ? Il ne s’agit pas bien sûr de se retirer du monde ou de le fuir mais de vivre l’évangile au quotidien. C’est ce que Jésus dans sa prière demande à son Père pour ses disciples. « Je ne te demande pas de les ôter du monde, mais de les garder du Mauvais…ils ne sont pas du monde comme je ne suis pas du monde… Comme tu m’as envoyé dans le monde, je les envoie dans le monde ». (Jean ch. 17). Jésus ne nous appelle pas à nous retirer et à sortir du monde tout en nous demandant de « ne pas être du monde ». Ne pas être du monde c’est nous conformer à l’évangile et non aux valeurs de notre société. Le chrétien se voit invité à semer l’évangile dans le monde, à être comme le levain dans la pâte humaine.

Bien souvent nous cédons à la tentation d’adapter la Parole de Dieu ou de l’édulcorer pour la rendre audible. Nous ne pouvons pas trier dans l’évangile ce qui nous arrange et laisser dans l’oubli ce qui nous dérange, ce qui va à contre-courant du monde. Le Christ est signe de contradiction et son message dérange. Ce message de l’évangile et de la Parole de Dieu nous en sommes les dépositaires et les témoins. Le Ressuscité envoie sur les baptisés son Esprit, l’Esprit de Pentecôte pour qu’ils soient ses témoins auprès des hommes.

Dans une société obnubilée par le souci de l’efficacité, de la rentabilité et des performances, dans une société où priment le profit, la consommation et l’attrait de l’argent, nous avons en tant que disciples du Christ à faire entendre la voix de l’Evangile : le respect de la vie de la naissance à la mort, l’accueil de l’étranger comme un frère, le service des plus pauvres, la gratuité dans la relation humaine… Tout ce qui fait du corps humain une marchandise, tout ce qui bafoue et nie la dignité de la personne humaine, tout ce qui conduit à l’exclusion et au rejet de l’autre est radicalement contraire au message du Christ et au Royaume de Dieu qu’il est venu inaugurer.

N’ayons pas peur de témoigner de notre foi dans le Christ Ressuscité ! N’ayons pas peur de témoigner de l’Evangile quoi qu’il puisse nous en coûter ! N’ayons pas peur d’aller à contre-courant des valeurs de ce monde si elles nous semblent aller à l’encontre du message du Christ ! Aujourd’hui encore des chrétiens, prêtres, laïcs, religieux affrontent la persécution, la torture et la prison parce qu’ils demeurent fidèles au Christ. Nombre d’entre eux meurent en martyrs de la foi, marchant sur les pas de Jésus livrant sa vie pour la multitude des hommes. Le témoignage de ces chrétiens qui va jusqu’au sacrifice de leur vie est pour nous une invitation à persévérer dans la foi, une invitation à mettre nos pas dans ceux de Jésus et d’aller avec lui jusqu’au bout du chemin.

Ce mois d’octobre est à l’appel du pape François placé sous le signe de la mission. Une invitation pour nous et pour l’Eglise de témoigner de notre foi en Christ et de l’Evangile. Puissions-nous faire nôtre cette prière du Pape pour le mois missionnaire extraordinaire 2019 !

       P. Gérard CHASSANG

Prière pour le mois missionnaire extraordinaire 2019

Dieu notre Père,

Ton Fils unique Jésus Christ, ressuscité d’entre les morts,

a confié à ses disciples sa mission :

« Allez ! De toutes les nations faites des disciples ». (Mt 28,19)

Tu nous rappelles que, par le baptême ;

nous participons tous à la mission de l’Eglise.

Par le don de ton Esprit Saint, accorde-nous la grâce

d’être témoins de l’Evangile, courageux et ardents,

pour que la mission confiée à l’Eglise,

soit poursuivie en trouvant des expressions nouvelles et efficaces

qui apportent la vie et la lumière au monde.

Aide-nous à faire en sorte que tous les peuples

puissent rencontrer l’amour sauveur et la miséricorde

de Jésus Christ, notre Seigneur et notre Dieu,

qui vit et règne avec Toi, dans l’unité du Saint-Esprit,

maintenant et pour les siècles des siècles.

Amen.