samedi 25 mai 2019

Sainte Sophie

Le Denier pour la Mission

  • Accueil
  • Le Denier, pour la Mission

Par son histoire, sa destination, le panel de ses donateurs et sa proportion financière, le Denier occupe une place bien particulière parmi les ressources de l'Eglise.


Créé par l’Église catholique en France après la Loi de séparation de l’Église et de l’État en 1905, le "denier du clergé" a été institué pour permettre le traitement des prêtres qui était jusqu'alors pris en charge par l’État qui depuis ne salarie plus en général les ministres des cultes (exception faite pour le traitement du clergé d'Alsace-Moselle rattachée en 1905 à l'Allemagne, des aumôniers dans l'armée et les hôpitaux, )

Cette contribution des donateurs est à la fois conforme au droit canonique et au droit civil.

•le canon 222§ 1 dispose, en effet, que « les fidèles sont tenus par l’obligation de subvenir aux besoins de l’Église afin qu’elle dispose de ce qui est nécessaire au culte divin, aux œuvres d’apostolat et de charité, à l’honnête subsistance de ses ministres. »
•l’article 18 de la loi du 9 décembre 1905 prévoit la création d’associations pour subvenir aux frais, à l’entretien et à l’exercice du culte. Pour l’Église catholique, ce sont les Associations Diocésaines qui organisent cette collecte et en reçoivent le fruit.

Au fil du temps le nom d'origine de la collecte : "le denier du clergé" a évolué. Elle est devenue en 1989 « le denier de l’Église » et plus récemment  « le denier ».
Ces évolutions ne sont pas que des évolutions de langage. De fait, elles correspondent aux évolutions du visage et des réalités de l'Eglise. Si à l'origine la collecte avait été pensée pour permettre au clergé de vivre, une partie de celle-ci est désormais consacrée à la rémunération des laïcs salariés de leur diocèse et à l'évangélisation (laïc en mission ecclésiale, formation chrétienne).

Ce qu'il faut retenir ?

•Le denier est un geste volontaire.
•Il concerne tous les personnes qui se reconnaissent de culture catholique, que celles-ci soient pratiquantes ou non, s'agissant dans ce cas pour elles de marquer leur  attachement aux valeurs défendues par l'Eglise dans la société/

« la contribution au denier va bien au-delà du simple geste financier.
C’est
un acte de foi et d’espérance.
C’est
aussi un acte de justice qui permet d’assurer la rémunération des prêtres depuis 1905. »

Mgr Robert Wattebled – dans le dépliant de la campagne 2019

Donner au denier en ligne, c'est bien entendu aujourd'hui possible, cliquer ici

La campagne 2019 du Denier

Le Denier en parler aux jeunes

L'essentiel, concrètement, en s'amusant avec eux