Devenir fils adoptifs de Dieu le Père

Partager sur les réseaux sociaux
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

paroisse

Contributeur : Paroisses | Ensemble paroissial de Nîmes Centre

   Le catéchuménat des adultes, rétablit dans l’Eglise par le concile Vatican II en 1965, porte de beaux fruits depuis plus de 50 ans. Il est la démarche qui
permet à des adultes d’entrer pleinement dans la vie chrétienne en recevant les trois sacrements de l’initiation chrétienne (baptême, confirmation, eucharistie). C’est un chemin de plusieurs années qui vise à permettre à des adultes de tous âges et de tous horizons de « recevoir l’Esprit d’adoption des fils qui permet de célébrer avec tout le peuple de Dieu le mémorial de la mort et de la résurrection du Seigneur. » (Rituel de l’initiation chrétienne des adultes, n°1).

Par la foi, des adultes, éclairés par la grâce du Saint Esprit, répondent à l’Evangile du Christ pour avoir part à la vie éternelle, comme nous le dit St Jean (Jn 3,5). Car le baptême est la nouvelle naissance, la naissance d’en-haut, qui fait de nous des fils adoptifs de Dieu le Père, par Jésus Christ, le Bien-aimé. St Paul le dit avec grande clarté dans sa Lettre aux Galates : « Mais lorsqu’est venue la plénitude des temps, Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme et soumis à la loi de Moïse, afin de racheter ceux qui étaient soumis à la Loi et pour que nous soyons adoptés comme fils. » (Ga 4,4-5).

Le but de toute existence consiste précisément à devenir des fils adoptifs du Père. Il s’agit pour cela d’opérer toute sa vie une conversion qui laisse l’Evangile devenir la lumière de nos vies, la boussole de nos actes. Choisir de suivre Jésus nous transforme, car « lorsqu’est venue la plénitude des temps, Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme et soumis à la loi de Moïse, afin de racheter ceux qui étaient soumis à la Loi et pour que nous soyons adoptés comme fils. » (Actes des Apôtres, 10,37).

Nous sommes appelés, en tant que chrétiens, à entendre toujours mieux cette parole qui a résonné des cieux, le jour du baptême de Jésus par Jean, au Jourdain, « Celui-ci est mon Fils bien-aimé en qui je trouve ma joie. » (Mt 3,17). Que le Seigneur soit notre joie. Que la joie de l’Evangile rayonne à travers nous !

P. Luc Mellet,
votre curé : 04 66 67 49 52