‘‘Tournés vers le jour et la vie ’’

Partager sur les réseaux sociaux
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

eglise

Contributeur : Paroisses | Ensemble paroissial de Nîmes Sud

Père Serge CAUVAS


En cette période d’isolement forcé, nous découvrons l’importance des liens à garder les uns avec les autres, liens qui continuent d’être source de vie pour les autres et pour nous.

Je n’oublie pas ceux qui sont dans des conditions plus difficiles. J’ai cherché à garder un lien par téléphone avec des malades, des handicapés visités habituellement, les animateurs d’EHPAD où je vais célébrer régulièrement l’eucharistie… Echanges téléphoniques avec les catéchumènes, adultes et enfants, dont le baptême était envisagé à Pâques. Mais aussi avec des familles de réfugiés et des précaires.
Au début du confinement, nous avons diffusé une lettre de soutien des catholiques de Nîmes à tous les personnels soignants.

Cette situation nous a donné du temps pour la méditation et la prière. Et chaque jour, j’ai célébré la messe pour tous ceux et celles qui sont confiés à notre ministère et pour notre monde en souffrance. J’ai rendu grâce pour tous les soignants mobilisés pour soigner les malades et pour tous ceux qui luttent pour que notre société vive.

Dans l’impossibilité de nous retrouver dans nos églises pour célébrer le dimanche, la Semaine Sainte, Pâques, nous avons cherché à favoriser la communion dans la prière en diffusant une Fiche donnant quelques propositions pour prier à la maison, en famille, ou même seul. De mon côté, j’ai diffusé une méditation de l’Evangile du dimanche, écrite par un des prêtres de l’Ensemble paroissial Nîmes Sud.
Ne faut-il pas se rappeler que la vraie célébration, c’est la communion au Christ qui donne sa vie pour ceux qu’il aime et pour tous les hommes ?

Dans la situation que nous vivons, nous prenons une conscience plus vive du cœur de la foi chrétienne, la victoire de la vie sur la mort. Comme l’écrivait un confrère de Nîmes Sud, « nous croyons qu’avec le Ressuscité tout pourra renaître. » En christianisme, nous sommes toujours tournés vers le jour, vers la vie.

Nous entendons aussi l’appel qui nous est lancé : soyons présents aux situations que nous vivons, en continuant d’inventer, dans cette période de distanciation, des signes visibles de fraternité et en étant disponibles auprès de celles et ceux qui en ont le plus besoin, en utilisant les ressources et les moyens à notre disposition.
Que l’espérance nous tienne debout dans ces circonstances présentes et mobilisés pour inventer les gestes et les actes que réclamera la sortie de cette crise sanitaire.