Rentrée de l’Enseignement catholique du Gard

Partager sur les réseaux sociaux
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

jeunesse

Contributeur : Services | Articles newsletter

L’enseignement catholique a fait ses rentrées sous le signe de l’Espérance : Espérance d’une année post covid, Espérance de jeunes à éduquer toujours plus nombreux et espérance d’un nouveau pasteur pour le diocèse.
Cela a commencé le 25 août à l’institution Sancta Maria à Villeneuve les Avignon pour les chefs d’établissement en présence de Monseigneur Fougères
administrateur diocésain du diocèse. Les chefs d’établissement sont venus détendus et reposés en attente d’un protocole sanitaire qu’ils maitrisent maintenant.
Les nouveaux chefs d’établissement ont reçu à cette occasion leur lettre de mission.
Il s’agit de madame Claudine Averseng à l’institution de la Valsainte à Nîmes, de madame Christine Doré à l’école Jean Paul II à Sauve, de madame Florence Charles à l’école Notre Dame des Gardians à Aimargues, de madame Alexandra Morand au collège Maintenon à Sommières, de monsieur Florent Amella à l’école Saint Vincent à Nîmes et de monsieur Jérôme Goudon à l’école de la Sainte Famille à Saint Quentin la Poterie.
Les enseignants sont rentrés le 1 septembre et les élèves le 2 septembre.

Pour cette rentrée, l’enseignement catholique gardois compte 21 633 élèves. Nous constatons une légère baisse de 25 élèves par rapport à l’an dernier. Les écoles du premier degré accueillent 7 606 élèves, les collèges 7 661 élèves et les lycées 6 366 élèves.

Accueillir Monseigneur Brouwet

Mercredi 22 septembre, la réunion des chefs d’établissement du Gard s’est déroulée à la maison diocésaine à Nîmes. Nous avons accueilli monseigneur Brouwet.
Ce fut l’occasion de lui présenter l’enseignement catholique gardois de façon générale, puis les 37 écoles, 17 collèges, 5 lycées généraux et technologiques et les 7 lycées professionnels, répartis dans 4 bassins avec leur chef d’établissement. Le nouvel annuaire a aidé monseigneur Brouwet à situer chacun sur le territoire.
Monseigneur Brouwet a pu donner quelques pistes et quelques priorités comme l’importance de l’annonce de l’Evangile dans nos établissements, le dialogue entre Foi et raison. Il nous a aussi rappelé l’importance d’être présents dans les quartiers populaires et la place particulière de la ruralité. Il nous a dit aussi son attachement aux lycées professionnels. Que cette année scolaire soit guidée par l’Espérance.

Jérôme MARTINE
Directeur diocésain