Nîmes-Kaya : « Afin que le monde sache »

Partager sur les réseaux sociaux
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

eglise

Contributeur : Service diocésain de la communication | Nîmes-Kaya : « Afin que le monde sache »

« Afin que le monde sache ». Selon la devise épiscopale de Mgr Théophile Naré, nouvel évêque de Kaya, puisée dans l’évangile de Saint Jean (17) « les relations d’amitié et de fraternité entre Nîmes et Kaya manifestent elles aussi que Dieu est amour. Que Dieu nous veut Unis, nous veut Amis » (1).
Une manifestation qui s’exprime depuis 50 ans [« depuis toujours » pourrait-on même dire, puisque l’Eglise de Kaya fêtait au mois de novembre dernier son Jubilé d’or], dans le jumelage qui lie nos deux diocèses. Une entraide spirituelle, pastorale, fraternelle, que Mgr Naré, en visite dans le Gard du 19 au 24 février derniers, est venu renouveler.
e
Ce court séjour aura été marqué par la rencontre : avec Mgr Robert Wattebled, avec les prêtres étudiants et Fidei donum de son diocèse, avec divers partenaires comme l’enseignement catholique ; avec les fidèles au cours de la messe qu’il a présidée et concélébrée à la cathédrale de Nîmes, dimanche 23 février ; dont il a prononcé l’homélie. Nombreux sont les fidèles à s’y être pressés. (album photos)

(1) cf. entretien accordé aux médias du diocèse le 22 février

  • Nous vous proposons de retrouver ici dans son intégralité et sous la forme que vous souhaitez (vidéo, son) le long entretien accordé aux médias diocésains par Mgr Naré, samedi 22 février.

« Nos frères de Nîmes ont entendu et vu ce qui se vit à Kaya. Je sais qu’ils prient déjà pour nous, ce dont nous leur sommes reconnaissants. Je voudrais leur demander d’intensifier leur prière pour nous, parce que pour nous c’est la seule arme par laquelle nous pouvons vaincre. On ne voit pas comment faire autrement : « Notre Secours est dans le nom du Seigneur », ce nom là qu’il faut invoquer inlassablement. Nous le faisons chez nous là-bas ; et nous comptons sur nos frères de Nîmes pour nous appuyer dans ce cri vers le Seigneur. Nous sommes certains qu’Il nous exaucera et que la Paix reviendra. » (Mgr Naré, le 22 février)

BD, Service diocésain de la communication