Journée JMJ 2021 à Nîmes

Partager sur les réseaux sociaux
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

jeunesse

Contributeur : Service diocésain de la communication | Journée JMJ 2021 à Nîmes

La JMJ du 21 novembre 2021 que le pape François a souhaité cette fois-ci pour la Fête du Christ Roi ainsi que l’année prochaine en vue de préparer les JMJ 2023 à Lisbonne, s’est tenue à la Maison Diocésaine.

Nous étions une vingtaine de jeunes de 17 à 34 ans, les jeunes pro d’Anîm’A une association faisant partie de la Pastorale des Jeunes, qui fait notamment des podcasts d’enseignements, des témoignages et de la musique, avait prévu le plan de la journée.

Nous avons commencé par un petit temps de prière suivi d’ateliers de réflexions autour de quatre questions essentielles:

1) Que voulons-nous vivre avant les JMJ et quels moyens prenons-nous pour réduire le coût ?

2) Aux JMJ que voulons-nous y vivre?

3) Comment voulons-nous communiquer avant, pendant, autour et après cet événement?

4) Que voulons-nous en faire pour plus tard dans le Diocèse ?

Nous avons ensuite déjeuné avec nos repas tirés du sac, nous avons visionné deux vidéos sur le Portugal: Lisbonne et un dessert qui s’appelle « Pasteis de Nata » (ce n’est pas un petit flanc), Marco nous en avait amené, c’est excellent.

Nous avons eu aussi quelques témoignages écrits et en diapo d’anciens jmjistes :

  • Hélène et Guillaume de Sérésin qui se sont justement rencontrés lors des JMJ de Toronto en 2002
  • Ludovic Di-Jorio engagé à la JOC qui a vécu celles de Madrid,
  • Florence Domergue en 2011,

puis un peu plus tard ce fut Mickaël qui nous a rejoint et qui a connu Rio en 2013.

Le Vicaire Général nous avait rejoint en début d’après-midi et nous avons échangé sur les difficultés de vivre tous ensemble de beaux événements chrétiens pour les 18-35 ans.

Entre la crise de la transmission des engagements dans la vie chrétienne en plus de notre contexte sanitaire toujours compliqué et des difficultés à bien communiquer dans le zapping permanent des réseaux sociaux et autres soucis, nous avons eu la sensation qu’il serait pertinent de reprendre la dénomination LifeinGard.

C’était une plate-forme de communication pour promouvoir la Pastorale des jeunes de 11-35 ans suite au lancement des JMJ de Madrid.

Avec le temps les jeunes concernés, prenant d’autres engagements importants dans la vie, et partant s’installer dans d’autres diocèses, il n’y a pas eu vraiment de deuxième génération.

On pourrait donc décliner encore autrement LifeinGard que LifeinFrat’ LifeinJMJ…

Pourquoi pas cette fois « LifeinRésurrection » et si de nouveau s’installait une période très creuse il y aurait en 2030, LifeinRésurrection2 (comme pour God’s not dead…)

En tous cas, quel que soit la nouvelle dénomination, nous sommes partis dans cette idée de nous remobiliser. Et si nous n’étions pas nombreux (seulement une petite vingtaine), nous venions cependant de plusieurs horizons du diocèse qui ont pu se croiser à cette occasion (Etudiants, Jeunes pro, Anîm’A, Communion de prière Notre Dame du Mont Carmel, Jeunes de l’Hospitalité, Jeunes Fiancés, deux ou trois lycéens d’Alès, la plupart de Nîmes mais quelques-uns des villages).

Nous avons conclu avec la célébration de la Messe en cette belle solennité, une belle chorale polyphonique et de belles notes à la trompette et autres instruments.

Quelques-uns ont fait un after, nous ne lâchons rien et nous savons que notre Rédemption est proche.

Dieu est bon en tout temps !

Père Nicolas Dumas