Inauguration de la cathédrale – Accueil : ouverture des portes (samedi 7 mars 2020)

Partager sur les réseaux sociaux
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

patrimoine

Bienvenue à tous !

Nous vivons cette cérémonie sous la présidence de Mgr Robert Wattebled, évêque de Nîmes, Uzès et Alès… en présence du Père Jean-Claude Rodriguez, vicaire général et ancien curé de cette cathédrale, des autres prêtres et diacres du diocèse.

Je salue la présence de nos frères chrétiens protestants et orthodoxes, les pasteurs, les religieux du Skite Ste Foye.

Merci Monsieur le Maire, pour cette remise des clés. Je mesure l’immense cadeau qui nous est fait.

Je voudrais saluer la présence de votre équipe municipale, vos adjoints, tous ceux qui travaillent à vos côtés, en particulier Monsieur Christophe Rivenq.

Notre merci aux élus et aux responsables de la société civile qui nous font l’amitié d’être là :  Monsieur Patrick Malavieille, Madame Geneviève Blanc, Monsieur Jean-Michel Suau.

Il est certain que nous ne sommes pas tous ici, ce matin, au titre de notre appartenance à la communauté catholique et il est bien possible que ces voûtes abritent en la circonstance ceux qui croient au ciel et certains qui n’y croient pas forcément.

Cependant, les uns et les autres, nous partageons sans doute un sentiment qui n’appartient pas aux chrétiens: l’émerveillement. Alors nous vous proposons de prendre le temps de nous émerveiller, de regarder ces voûtes, ces décors, ces toiles.

 

S’émerveiller, c’est aussi mesurer la chance que nous avons de vivre dans un pays qui garantit la liberté de culte et celle de célébrer sa foi dans des lieux appropriés. (merci la laïcité)

Comment ne pas avoir une pensée pour ceux qui n’ont pas cette chance, je pense en particulier aux chrétiens d’Orient, qui voient leurs églises détruites et qui, parfois sont obligés de quitter leur terre…

Nous leur devons cette solidarité aujourd’hui, par la pensée ou la prière !

Nous partageons l’émerveillement,
Nous partageons aussi la reconnaissance.

Je voudrais faire la litanie de tous ceux à qui l’on doit d’être ici aujourd’hui dans ce lieu sublime et je dois vous dire que, depuis plusieurs jours, je vis dans la terreur d’en oublier.

Alors je me rassure en me disant que les interventions qui vont suivre sauront entrer dans le détail.

Je voudrais évoquer tous ceux qui ont participé au très aride travail de projet et de dossier, l’association civile de la cathédrale dont le président, Michel Roux, va prendre la parole après moi, tous ceux qui n’ont pas ménagé leur peine pour que se réalise le rêve qui voit enfin le jour.

Merci à notre maire, Max Roustan, qui manifestait son impatience et menaçait de monter lui même près des voûtes pour commencer le travail au marteau piqueur… Le voilà aujourd’hui rassuré et heureux !

Merci aux architectes, Corrado de Guili Morghen et Céline Girard. Outre leur extrême compétence professionnelle, ils ont assuré le climat très positif et bienveillant du chantier. Merci à Bruno Gomez et à Jean-Paul Pelen, à Thierry Martel, restaurateur des musées.

L’ouverture de cette cathédrale est associée au deuil que nous avons à vivre de ne plus les revoir, régulièrement.

Merci à Damien Delorme, technicien du patrimoine, qui a suivi quotidiennement avec passion ce chantier.

Merci à Thierry Martin qui a pour cette cathédrale l’attention, la tendresse et la fidélité à faire pâlir d’envie la plus aimée des épouses !…

Merci enfin aux femmes et aux hommes, artistes et ouvriers, qui auront vécu sous ces voûtes pendant 2 ans. Nous aurions vraiment aimé entendre leurs témoignage mais la plupart nous ont fait comprendre qu’ils n’auraient pas été à l’aise dans cet exercice. Souvent l’artiste aime s’effacer devant l’oeuvre, et c’est une très belle leçon de vie et d’humilité.

En gage de reconnaissance pour tous, je vous invite à faire vibrer cette cathédrale sous vos applaudissements !

Père Hervé Rème