28 octobre 2020

Saint Simon - Saint Jude

Prier, célébrer le dimanche

« Que ma prière parvienne jusqu'à toi, Seigneur ! » (Ps 87, 3a) 

Qu'est-ce que prier ?

Les chrétiens prient en tant qu’enfants de Dieu, c’est pourquoi ils entrent ainsi dans un dialogue intime, cœur à cœur avec le Père le Fils, dans l’Esprit.

La prière est l’expression de l’amour de Dieu en chaque homme. La prière est essentielle à la vie des chrétiens. Mais prier, ce n’est pas simple. L’ennui, le découragement, la répétition ou l’habitude peuvent rendre la prière difficile. Heureusement, les manières de prier sont variés et variables en fonction des circonstances, des moments de la vie et de la journée.

Quelle est la meilleur manière de prier ?

Celle-ci ? « Pour toi, quand tu pries, retire-toi dans ta chambre, ferme sur toi la porte, et prie ton Père qui est là, dans le secret » Mat 6, 6
Ou celle-là ? « Lorsque deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis au milieu d’eux »  Mat 18,20

Jésus ne nous demande pas de choisir : à nous de rechercher comment nous pouvons articuler ces deux formes, pour vivre la solitude en communion, et vivre la communauté sans dispersion.
De fait, nous ne sommes jamais en dehors du corps du Christ (cf. 1Co 12,27), même dans la solitude de notre chambre. Comme dans la foule des pèlerins de Lourdes ou des JMJ, chacun reste unique aux yeux du Père, comme il reste, dans le silence de la solitude, membre de la communauté, du Corps du Christ... 

C’est à l’Église que la prière de Jésus est remise : « Vous donc, priez ainsi », Mat 6,9
C'est pour cette raison que la prière chrétienne, qu'elle que soit sa forme (privée ou publique)  se situe toujours, en union avec le Christ et dans l'Esprit saint, à l’intérieur de la communion des saintsAinsi, le Notre Père, est bien adressé à Dieu par un corps communautaire, et non à la première personne du singulier. 

 


La messe en questions
Pourquoi aller à la messe ?
Comment participer à la messe ?
Mon enfant ne veut pas y aller... ?
La messe, est-ce une obligation ou puis-je y aller quand j’en ai envie ?

     
A quelle heure la messe ?                                      

Célébrer le dimanche : jour du Seigneur

dimancheL’histoire du dimanche commence avec la résurrection du Christ, le jour de Pâques.
En effet, dès les premières communautés chrétiennes, le dimanche s’impose comme le jour de rassemblement des fidèles : « Le premier jour de la semaine, alors que nous étions réunis pour rompre le pain, (…) Paul adressait la parole aux frères. » (Ac 20, 7)

Les chrétiens se rassemblent en ce premier jour de la semaine pour manifester la place centrale de la Résurrection dans leur foi.
Le dimanche est mémorial de la mort et de la résurrection du Christ, le jour de l’eucharistie, jour où l’on se rassemble pour chanter la gloire de Dieu et lui rendre grâce. On célèbre le dimanche pour faire mémoire de la mort et la résurrection du Christ et pour continuer l’œuvre de Dieu. Dieu nous appelle pour continuer son œuvre dans le monde car il veut que tout homme, en tout lieu soit sauvé. Enfin, le dimanche est une halte privilégiée dans le rythme de la semaine pour cultiver le sens de l’homme.

Ce jour-là, en effet, les fidèles doivent se rassembler pour que, entendant la parole de Dieu et participant à l’Eucharistie, ils fassent mémoire de la Passion, de la Résurrection et de la Gloire du Seigneur Jésus et rendent grâces à Dieu… Aussi le jour dominical est-il le jour de fête primordial qu’il faut proposer (…) à la piété des fidèles, de sorte qu’il devienne aussi jour de joie et de cessation du travail… car il est le fondement et le noyau de toute l’année liturgique.” Sacrosanctum concilium n°106.


L'Eucharistie
«L’Eucharistie est la source et le sommet de toute la vie chrétienne.» C’est par l’Eucharistie que nous est donnée la Vie de Dieu, le Pain de la route. Recevoir le Pain de Dieu nous invite à partager notre pain avec nos frères en humanité. Pour tout savoir, cliquez ici

Source eglise.catholique.fr