En lien avec les lectures de ce Dimanche…

Partager sur les réseaux sociaux
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

eglise

Contributeur : Paroisses | Ensemble paroissial de Vers-Pont-du-Gard

La Pentecôte: le Don de l’Esprit..

Dans les lectures de ce jour, nous n’accueillons pas une leçon de catéchisme sur l’Esprit Saint. Mais les différents textes nous révèlent son action dans l’Eglise.

L’unique Esprit est source des Dons multiples et variés et ces dons sont eux-mêmes complémentaires, nous rappelle Saint Paul dans la 2ème lecture. Ils sont donnés par la croissance du corps du Christ. De même que l’unité du corps humain ne souffre pas de la multiplicité de ses membres, de même pour le corps dont le Christ est la tête. C’est lui qui assure l’unité dans l’Esprit.

Alors, si tout est donné, si tout est l’oeuvre de l’Esprit, quelle est notre liberté, notre responsabilité? Laissons Saint Cyrille de Jérusalem qui vivait au 4ème siècle, nous répondre à sa manière, par sa belle parabole de l’eau.

Catéchèse de Saint Cyrille de Jérusalem sur le Saint-Esprit: L’eau symbole de l’Esprit.

« L’eau que je lui donnerai deviendra en lui source jaillissante pour la vie éternelle. C’est une eau toute nouvelle, vivante, et jaillissante, jaillissant pour ceux qui en sont dignes. Pour quelle raison le don de l’Esprit est-il appelé une « eau » ? C’est parce que l’eau est à la base de tout ; parce que l’eau produit la végétation et la vie ; parce que l’eau descend du ciel sous forme de pluie ; parce qu’en tombant sous une seule forme, elle opère de façon multiforme. […] Elle est différente dans le palmier, différente dans la vigne, elle se fait toute à tous. Elle n’a qu’une seule manière d’être, et elle n’est pas différente d’elle-même. La pluie ne se transforme pas quand elle descend ici ou là mais, en s’adaptant à la constitution des êtres qui la reçoivent, elle produit en chacun ce qui lui convient.

L’Esprit Saint agit ainsi. Il a beau être un, simple et indivisible, il distribue ses dons à chacun, selon sa volonté. […] Différent chez les différents hommes, il n’est pas différent de lui-même, ainsi qu’il est écrit : Chacun reçoit le don de manifester l’Esprit en vue du bien de tous.

[…] Son entrée en nous se fait avec douceur, on l’accueille avec joie . […] Il vient avec la tendresse d’un défenseur véritable, car il vient pour sauver, guérir, enseigner, conseiller, fortifier, réconforter, éclairer l’esprit : chez celui qui le reçoit, tout d’abord ; et ensuite, par celui-ci, chez les autres .

Catéchèse de St Cyrille de Jérusalem sur le Saint-Esprit: Extraits de la Catéchèse 18 sur le Symbole de la Foi, 23-25.

Père Jacques COUTEAU