lundi 23 septembre 2019

Saint Constant

Collaborateurs et gouvernement

Dans sa mission de guider, de faire vivre, et d’administrer son diocèse, l’Évêque n’est pas seul.

Le Concile Vatican II précise les moyens à mettre en œuvre, et les personnes dont il s’entoure (la curie diocésaine), pour assurer la prise en charge des réalités particulières de l’Église locale et le lien avec l’Église universelle :

« Parmi les coopérateurs de l’Évêque dans le gouvernement du diocèse, il faut aussi mentionner les prêtres qui constituent son sénat ou son conseil, [...] ou d’autres conseils selon les circonstances ou la diversité des lieux. Les prêtres et les laïcs qui appartiennent à la curie diocésaine doivent savoir que c’est au ministère pastoral de l’Évêque qu’ils concourent. Enfin, la curie diocésaine doit être organisée de telle façon qu’elle devienne pour l’Évêque un instrument adapté, non seulement à l’administration du diocèse, mais aussi à l’exercice des œuvres d’apostolat... » Concile Vatican II, Décret sur la charge pastorale des évêques dans l’Église (n° 27)

Le Vicaire général 
Dans « la curie » diocésaine, dont il est le modérateur, la fonction la plus importante est celle de vicaire général. Parmi les collaborateurs de l’Evêque, il en est le plus proche et l’aide dans le gouvernement habituel du diocèse. 
On se reportera au Code de Droit Canonique n° 475 à 481
Mgr. Jean-Claude Rodriguez assure actuellement cette charge.

Le Chancelier
Le chancelier est le « garde des sceaux » de l’évêque. Il contresigne ses documents essentiels : ordonnances, nominations, mandements… Il veille sur les archives de catholicité et délivre les extraits et copies des actes de baptême, mariage, etc. Il est chargé des questions canoniques du diocèse, des paroisses, ou celles concernant les personnes. Le chancelier s’occupe aussi du Bureau des mariages. Il contrôle et met en forme les dossiers et prépare les dispenses s’il y a lieu.
On se reportera au Code de Droit Canonique n° 482 à 491.
Le P. Christian Michel (o.c.d.) assure actuellement cette charge.
Mgr Bernard Fougères, celle de vice-chancelier.

L'Officialité
Le mot vient du latin «Officium» qui se traduit par "Service comportant délégation (totale ou partielle) de pouvoir". Les Officialités sont les tribunaux de l’Église Catholique, qui agissent par délégation du pouvoir judiciaire de l’évêque. Leurs sentences n’ont de valeur que pour la conscience des fidèles, la vie sacramentelle ou la vie interne de l’Église. Elles n’influent pas sur la vie ou la société civiles. C’est pourquoi, en France, par exemple, elles ne se préoccupent surtout que des Nullités de Mariage. L’évêque peut cependant leur confier d’autres missions judiciaires.
On se reportera au Code de Droit Canonique n° 1419 à 1427
Correspondante : Mme Hélène Volaire

La Cellule diocésaine d'écoute des victimes d'actes de pédophilie
Qu'il s'agisse d'événements récents ou plus anciens, cette instance accueille toute personne victime d'abus sexuel sur mineur, ou proche de victime. Pour en savoir plus et entrer en contact avec elle, cliquer ici.

L'économe

La mission de l’économe diocésain est décrite par le Code de Droit canonique notamment aux canons 494 et 1278. L’économe est directement concerné par tous les articles du Code relatifs à l’administration des biens ecclésiastiques, notamment au Livre V, titre II. Dans l’organisation interne de l’Eglise diocésaine, l’économat diocésain est placé sous l’autorité du modérateur de la curie (cf. canon 473 § 2 et 3).

Sous l’autorité de l’évêque et selon les directives du Conseil diocésain pour les affaires économiques, il est demandé à l’économe diocésain de maîtriser les éléments de gestion des biens et des personnes salariées du diocèse : préparer et exécuter les budgets selon des directives du Conseil diocésain pour les affaires économiques, diriger la comptabilité et la gestion, assurer les actes de gestion dans leurs dimensions économique et juridique (dépenses – recettes, gestion immobilière, gestion des actifs financiers,…), assurer la gestion des relations avec le personnel, représenter l’employeur vis-à-vis de lui, participer à la préparation des embauches éventuelles. Ce travail implique des actions de communication et d’animation de groupes, au secrétariat de l’évêché, auprès des trésoriers, auprès des mouvements et services, etc.

Le Code de Droit canonique demande que l’économe diocésain tout comme les membres du Conseil pour les affaires économiques soient remarquables par leur probité (canons 492 § 1 et 494 § 1) et accomplissent leurs fonctions en « bons pères de famille » (canon 1284 § 1, 2 et 3). En interdisant à l’évêque et aux administrateurs de biens ecclésiastiques de favoriser – ou de paraître favoriser – des proches (canon 1298, cf. canon 492 § 3), il invite à éviter scrupuleusement tout ce qui peut donner prise à la critique.

Le droit canonique est un domaine spécifique de l’Eglise qui interfère en permanence dans les missions de l’économe diocésain. Chargé de l'administration des biens du diocèse, il rend compte à la fin de l'année des recettes. Il participe aux Conseil diocésain pour les affaires économiques.
M. Patrice Torrent exerce actuellement cette responsabilité.

Le conseil diocésain pour les affaires économiques

Dans chaque diocèse est constitué un Conseil Diocésain pour les Affaires Economiques (CDAE), que préside l’évêque. Il est composé de membres nommés pour 5 ans, renouvelables. Les membres sont choisis selon leur compétence et leur disponibilité, et capables d’aider au bon fonctionnement économique du diocèse : gestion financière, suivi des comptes et analyse du bilan, questions immobilières, perspectives économiques, investissements, questions administratives…

Présidé par Mgr l’Évêque,  en font partie actuellement :
Mgr Bernard Fougères et Mgr Jean-Claude Rodriguez
Ainsi que Mmes Marie-Hélène Malbos et Martine Mouysset ; MM. Gilles Dugas, Gilles Scozzezi et Gérard Vollaire

Le conseil épiscopal

Le Canon 473 § 4 dit que « Là où il le jugera bon, l'Évêque, pour mieux favoriser l'action pastorale, peut constituer un conseil épiscopal composé des Vicaires généraux et des Vicaires épiscopaux. »
L’Evêque sollicite ce conseil pour prendre des avis sur les grandes orientations à définir, les décisions à prendre et les nominations à faire pour la conduite du diocèse. 
Le Conseil Épiscopal se réunit une fois par semaine (généralement le vendredi). Peuvent être invités des prêtres, des responsables de services, mouvements, afin de favoriser une réflexion commune sur une activité pastorale particulière.

Présidé par Mgr l’Évêque, en font partie actuellement :
Mgr Jean-Claude Rodriguez, vicaire général
P. Luc Mellet, doyen de Nîmes, curé de l'ensemble paroissial du centre ville
P. Alexis Boris, doyen de Plaine maritime, curé de l'ensemble paroissial Aigues-Mortes, le Grau du roi

Le conseil du presbyterium

Le Can. 495 - § 1 prévoit que « Dans chaque diocèse sera constitué le conseil presbytéral, c'est-à-dire la réunion des prêtres représentant le presbyterium qui soit comme le sénat de l'Évêque, et à qui il revient de l'aider selon le droit dans le gouvernement du diocèse, dans le but de promouvoir le plus efficacement possible le bien pastoral de la portion du peuple de Dieu confiée à l'Évêque. »
Le Conseil du presbyterium, présidé par l’Évêque, a donc pour vocation, durant un mandat de 3 ans :
d’assister, à voix consultative, l’Évêque dans le gouvernement du diocèse, de contribuer à assurer l’unité des prêtres du diocèse.
Composition : outre l'évêque, Mgr Robert Wattebled, il compte actuellement, 15 membres.

  • 3 membres de droit (Conseil Épiscopal) : Mgr Jean-Claude Rodriguez, P. Alexis Borie, P. Luc Mellet
    • 8 membres élus par tous les prêtres pour les représenter et tenant compte des différentes tranches d'âge :
      Pères Nicolas Dumas, Cyril Farwerck, Pierre Gauzy, Nicolas Germain, Philippe Julien, Bernard Le Léannec, Jean-Marie Pesenti, Hervé Rème.
  • 3 membres nommés : Pères Henri Béchard, Bernard Konaté, Fabio Ochoa
  • L'aumônier du clergé : P. Michel Hierle

Le Conseil du Presbyterium se réunit trois à quatre fois par an. Il traite, suivant un ordre du jour envoyé à l’avance, des thèmes proposés par l’évêque, le Bureau (élu lors de la première session), ou par des membres ; du travail entre les sessions ; de questions urgentes posées par la vie de l’Église. Un compte-rendu, visé par l’évêque, est envoyé à tous les membres pour diffusion auprès de ceux qu’ils représentent.

Le collège des consulteurs

Il est composé d’un groupe de prêtres désignés par l’évêque parmi les membres du conseil du presbyterium. Sa principale fonction est d’assurer la continuité du gouvernement dans l’Église locale par l’élection de l’administrateur diocésain, en cas de vacance du siège épiscopal. Ce collège peut, et parfois doit, être consulté par l’évêque avant certaines décisions importantes concernant le diocèse.

Présidé par  Mgr l’Évêque, en font partie actuellement : les pères Frédéric Bastidon, Henri Béchard, Alexis Borie, Michel Guilhot, Michel Hierle, Jean-Marie Pesenti et Sébastien Verdier

Les doyens

Il y a 7 doyens réunis autour de l’évêque et du vicaire général. Les doyens ont une triple mission : un rôle fraternel vis à vis des prêtres et diacres de leur doyenné ; un rôle pastoral en dynamisant et relayant les initiatives diocésaines ; un rôle de coordination et de mutualisations des initiatives locales et paroissiales.
« Outre les facultés qui lui sont légitimement accordées par le droit particulier, les obligations et les droits du vicaire forain sont :
1 de promouvoir et coordonner l'action pastorale commune dans le vicariat forain;
2 de veiller à ce que les clercs de son district se conduisent conformément à leur état et remplissent leur office avec soin;
3 de veiller à ce que les fonctions religieuses soient célébrées selon les prescriptions de la sainte liturgie; à ce que la beauté et la propreté des églises, du mobilier et des objets sacrés, surtout dans la célébration eucharistique, et la conservation du très Saint-Sacrement, soient assurées avec soin; à ce que les registres paroissiaux soient correctement tenus à jour et conservés convenablement; à ce que les biens ecclésiastiques soient administrés avec attention; enfin, à ce que la maison paroissiale soit soigneusement entretenue.
On se reportera au Code de Droit Canonique n° 553 à 555.
Sont actuellement doyens :
P. Luc Mellet (Nîmes)
P. Robert Carrara (Plaine et Camargue)
P. François Abinader (Vallée du Rhône)
P. Gérard Chassang (Cévennes)
P. Alain Bisson (CausseAigoual)
P. Frédéric Bastidon (Uzège et Gardonnenque)
P. Alexis Borie (Plaine Maritime)

Les délégués diocésains et épiscopaux

Délégué diocésain à la pastorale du tourisme N.               
Délégué diocésain à la pastorale de la santé :  P. Michel Hierle                                      
Délégué diocésain à la solidarité et à la Pastorale familiale :  M. Benoît Chermanne             
Délégué diocésain aux mouvements et associations de laïcs N.
Délégué diocésain à la mission ouvrière : Mgr Serge Cauvas                                              
Délégué diocésain aux relations avec les musulmans : M. Jean-Paul Rychener (diacre)
Délégué diocésain pour les groupes de prière et du Renouveau :    P. Paul Lappas                           
Délégué diocésain à la Vie consacrée :  P. Pierre Gauzy
Délégué diocésain à la pastorale des personnes handicapées :  M. Bernard Fenet (diacre)       
Délégué diocésain à la pastorale des sectes et nouvelles croyances : P. Pierre Gauzy
Délégué diocésain à la protection sociale : M. André Joyeux                                  
Délégué diocésain auprès des séminaristes :  P. Christophe Silvestre                                  
Délégué diocésain au diaconat :  P. Luc Mellet
Délégué diocésain à la Coopération Missionnaire : P. Albert Ouedraogo
Délégué diocésain à la culture :  P. Jacques Teissier
Délégué diocésain à la pastorale des milieux indépendants : P. Jacques Teissier
Délégué diocésain à la pastorale en monde rural : P. René Volle
Délégué diocésain à l’œcuménisme  : M. Jean-Luc Thirion (ministre institué)

Délégué épiscopal  à l’information : P. Jean-Claude Rodriguez
Délégué épiscopal pour l'Enseignement catholique : M. Jérôme Martine
Délégué épiscopal pour les relations avec le diocèse de Kaya  et l'accompagnement des prêtres étrangers : Mgr Bernard Fougères            

Le conseil diocésain de la vie religieuse

Le conseil diocésain de la vie religieuse,  est  un des lieux où l’évêque exerce son ministère de vigilance, de soutien, de promotion de la vie religieuse dans l’Église diocésaine en respectant les divers charismes. C’est aussi un lieu où il accueille le point de vue des religieux sur la vie de son diocèse, où il sollicite et écoute leurs conseils en ce qui concerne les orientations pastorales et missionnaires du diocèse.
Délégué : Père Pierre Gauzy
Secrétaire : Sœur Christiane Florès, Fille de la Sagesse


Services diocésains et aumôneries

Au-delà de leur nature propre et de leurs domaines d'activité pastorale, les services diocésains et les aumôneries existent, comme les autres instances diocésaines, pour aider l'évêque dans sa charge, particulièrement celle de veiller à l’annonce de l’évangile aux hommes et aux femmes qui vivent dans le Gard.