dimanche 19 mai 2019

Saint Yves

A quoi ça sert de croire ?

  • Accueil
  • A quoi ça sert de croire ?

Aimer et se savoir aimé(e)

Croire est une réponse libre à l’appel personnel que Dieu adresse dans le secret de son cœur à chacun, quel que soit son âge.

Qui que nous soyons, quelle que soit notre situation, notre statut social, nous sommes sans condition et personnellement aimés de Dieu. Comment le savons-nous ? S'il est parfois donné de ressentir la paix, la joie, le bonheur d'être fils de Dieu, cet amour n'est pas une expérience sensible, mais une conviction intime qui s’impose mystérieusement et qu'expriment ces paroles de Dieu dans la Bible : "Tu as du prix à mes yeux, et Moi, je t'aime !" (Is 43,4). Quoi de plus dynamisant que de vivre et d’être en relation avec les autres sous le regard d’un Dieu miséricordieux, toujours présent au cœur de nos vies, quoi qu’il arrive et quels que soient nos actes, nos pensées, nos manquements. Quoi de plus apaisant que de savoir que Dieu pardonne et relève inlassablement le pécheur. Tout homme qui demande et accepte le pardon de Dieu retrouve la paix et la plénitude de l'amour divin.


Un chemin de liberté

Croire n'est pas se soumettre à toutes sortes de règles et d'interdits, de vérités immuables. Au contraire, la foi est un chemin de vie et de liberté. Loin d'être un carcan, elle donne des points de repères qui permettent de savoir ce qui peut nuire, blesser. Évitant ces pièges, l'homme devient alors libre d'aimer et grandit en humanité. C'est un patient chemin, au jour le jour.

Résultat de recherche d'images pour "madeleine delbrel"


« À celui qui cherche Dieu,

chaque marche de chaque escalier peut tenir lieu de mont Sinaï... »
Madeleine Delbrêl

Traverser les épreuves

Croire en Dieu ne protège pas des vicissitudes de l’existence, des problèmes quotidiens, ça se saurait !
Croire n'est pas non plus une assurance contre le malheur.
Dieu n'est pas un remède universel, Il ne comble pas nos manques ou nos aspirations, mais il ne veut pas non plus de nos souffrances. Plusieurs pages de la Bible disent qu'Il en souffre, comme un père remué aux entrailles par les épreuves de son enfant. En revanche, Dieu fortifie, rend capable de réagir, console. Dieu est une présence aimante. Croire, c'est savoir que nous ne sommes pas seul et garder confiance au cœur de l'épreuve. L'évangile nous dit que Jésus a traversé la mort et qu'il l'a vaincue. Croire en Dieu, c'est au plus profond croire que la même victoire sur la mort nous est promise.

Avec croire.com

Retour à la page Devenir chrétien